Daloa renait de ses cendres

Jadis zone commerciale internationale, jouissant d’une longue expérience de carrefour des affaires, Daloa se dote aujourd’hui de la vision urbanistique et infra-structurelle qui lui manquait pour renouer avec son illustre passé. Après plusieurs années de déclin, la cité des antilopes retrouve, petit à petit, un second souffle sous l’ère Samba Coulibaly. De quoi entraîner bien des bouleversements sur le plan socio-économique. Le bitumage de certains axes prioritaires de la ville qui, depuis plus de 30 ans pour certains, attendaient de goûter à leur première couche de goudron. Nous pouvons le constater au quartier Tazibouo comme le montre l’image Le rechargement, le reprofilage et l’ouverture de voies structurantes à travers les quartiers populeux de la cité verte. La construction d’édifices scolaires et de centre de santé. Le soutien à la jeunesse et aux personnes vulnérables, L’assainissement etc.. Mais, tout ceci est aujourd’hui une réalité tangible et palpable Une politique réussie de l’assainissement des finances de la mairie Ce sont trois années de gestion que l’on pourrait considérer comme des années de ‘‘redressement’’ et qui ont demandé beaucoup de travail et au cours desquelles le conseil municipal a réalisé plus de 375,570 millions de francs cfa d’investissement au profit des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *